Clin d'œil

Bureau de Conciliation et d’orientation : les absents pourraient avoir toujours tort !


Imprimer

La loi Macron, n°2015-990 du 6 août 2015, a donné un rôle accru au Bureau de conciliation, désormais dénommé « Bureau de Conciliation et d’Orientation »  (BCO). Il est dorénavant chargé de la mise en état des affaires, il peut également choisir la voie la plus appropriée pour le traitement des litiges et notamment  renvoyer d’office le litige devant la formation de départage, enfin il peut même devenir formation de jugement.

1. La non comparution d’une des parties peut transformer le BCO en bureau de jugement !

Le nouvel article L.1454-1-3 du Code du travail prévoit en effet qu’en l’absence de motif légitime, si une partie ne comparaît pas, personnellement ou représentée par son conseil, le BCO peut décider de juger l’affaire, en l’état des pièces et moyens que la partie comparante aura contradictoirement communiqués.

Le BCO devient donc formation de jugement. Le signe est fort, on ne traite pas le stade de la conciliation à la légère.

L’appréciation du « motif légitime » est laissée aux conseillers …des contestations sont  à prévoir !

2. Le BCO hérite de la mise en état de l’affaire

Le BCO peut désigner un ou deux conseillers rapporteurs, afin qu’ils mettent l’affaire en l’état d’être jugée. Dans le cadre de leur mission, ces derniers peuvent donc  prescrire toutes mesures qu’ils estiment nécessaires (article L.1454-1-2 du Code du travail).

Le conseiller rapporteur peut  notamment exiger des inspecteurs du travail, agents des impôts ou des douanes qu’ils communiquent les renseignements et documents relatifs au travail dissimulé, au marchandage ou au prêt illicite de main-d’œuvre dont ils disposent.

La procédure devant le BCO va donc être considérablement modifiée. Les pièces doivent être contradictoirement communiquées avant la tenue du BCO. Les délais d’échanges de pièce seront donc raccourcis d’autant.

3. Le BCO peut choisir la voie la plus appropriée pour le traitement du litige

La réforme de La loi Macron vise à raccourcir les délais de jugement.

En premier lieu, une formation restreinte de jugement a été créée (deux conseillers), qui statue dans un délai 3 mois. Seuls les  litiges portant sur un licenciement ou une demande de résiliation judiciaire du contrat de travail sont visés.

Si les parties donnent leur accord, le BCO peut orienter l’affaire devant le bureau de jugement statuant en formation restreinte.

Ensuite, le BCO peut directement renvoyer l’affaire devant la formation de départage, soit à la demande de parties, soit d’office si « la nature du litige le justifie ». L’imprécision du motif de renvoi d’office laisse une grande marge de manœuvre aux conseillers.

Ces nouvelles missions confiées au BCO sont applicables aux instances introduites devant le BCO depuis l’entrée en vigueur de la loi, c’est-à-dire depuis le 8 août 2015.


Imprimer Haut de page
  • Information juridique

    Dirigeants, responsables RH,
    recevez GRATUITEMENT
    nos informations juridiques hebdomadaires.

    > Je souhaite m’abonner

    La lettre sociale

    La lettre sociale
    Dirigeants, direction RH, managers, recevez
    GRATUITEMENT toute l'information juridique du mois pour les RH.

    * Champs obligatoires

  • Le Club 20/40

    Formations, petits déjeuners, événements : rejoignez le Club !

    Subscribe 20/40
    > Rejoindre le Club

    > Tout savoir sur le Club 20/40

    REJOINDRE LE CLUB 20/40

    Inscription au Club 20/40

    Rejoindre le Club 20/40 vous donne l'opportunité d'assister à des formations, des petits déjeuners et des événements, en compagnie de dirigeants, directeurs RH et managers de haut niveau.

    Tout savoir sur le Club 20/40

    * Champs obligatoires

  • Nous contacter

    63, avenue Niel
    75017 Paris, France

    E-mail :
    Téléphone : 01 58 36 16 50

    Carte_adresse_63_av_Niel

    > Écrivez-nous

  • Nous rejoindre

    Nous recherchons des juristes et des avocats en droit social pour rejoindre notre équipe.

    > Voir les offres

> Choisir > Choisir

QUESTION

Jaem vous permet de tester votre connaissance du droit social en 10 questions.

Choisissez votre personnage et commencez !

Chargement...
Vous avez eu : +score+ % de bonnes réponses !
> Voir l'explication > Fermer la fenêtre

Vous avez moins de 50 % de bonnes réponses

Rendez-vous sur nos pages de formation pour trouver la formation généraliste qui vous permettra d’acquérir les bases du droit social.

Voir nos formations

Vous avez entre 50 et 75 % de bonnes réponses.

Pas mal !!!!!! Vous trouverez sûrement parmi les formations Daem celle qui vous permettra de passer au niveau Expert !

Voir nos formations

Vous avez plus de 75 % de bonnes réponses.

Vous êtes un as du droit social ! Rendez-vous sur nos pages formations pour dénicher les dernières expertises qui pourraient vous manquer.

Voir nos formations