Clin d'œil

Droit à l’image et préjudice nécessaire


Imprimer

Au visa de l’article 9 du Code civil selon lequel chacun a droit au respect de sa vie privée, la Cour de cassation décide dans un arrêt du 19 janvier 2022, que « le droit dont la personne dispose sur son image porte sur sa captation, sa conservation, sa reproduction et son utilisation, et que la seule constatation d’une atteinte ouvre droit à réparation ».

Encore une fois, la haute juridiction pointe une exception à l’obligation issue du droit commun d’avoir à établir son préjudice pour en obtenir réparation (Cf. notre article http://daempartners.com/clin-oeil/depassement-de-la-duree-maximale-du-travail-le-prejudice-nest-pas-a-demontrer/).

En l’espèce, dans le cadre d’une procédure de licenciement pour motif économique, deux salariés adhèrent chacun à un contrat de sécurisation professionnelle, et leur contrat de travail est donc rompu. Ils saisissent le conseil de prud’hommes de différentes demandes, dont une demande de dommages et intérêts pour atteinte au droit à leur image.

En effet, avant la rupture de leur contrat, les salariés avaient été photographiés avec toute l’équipe, photo apparaissant sur le site de l’entreprise. Après la rupture du contrat de travail, ils demandent à l’employeur de retirer la photographie du site. La demande reste sans réponse. Ce n’est que postérieurement à la communication des conclusions de première instance que l’employeur supprime la photographie litigieuse du site.

La Cour d’appel les déboute de leur demande de réparation au motif d’une part que la photo a été finalement supprimée et d’autre part que les salariés ne démontrent pas l’existence d’un préjudice personnel, direct et certain.

L’arrêt est donc cassé, l’atteinte au droit à l’image ouvre droit à réparation sans avoir à démontrer un préjudice.

Notons que la première chambre civile de la Cour de cassation a déjà jugé que « toute personne dispose sur son image, partie intégrante de sa personnalité, d’un droit exclusif qui lui permet de s’opposer à sa reproduction » (Cass, civ 1er, 27 février 2007 n°06-10393).

Rattaché au droit au respect de la vie privée, le droit à l’image est un droit fondamental, protégé en tant que tel. Il est donc également protégé au sein de l’entreprise, si bien que le consentement des salariés pour la diffusion de leur image, que ce soit dans le cadre interne (trombinoscope, intranet…) ou externe à l’entreprise (images du site, plaquettes commerciales) doit être préalablement requis. L’autorisation donnée doit être suffisamment précise quant aux modalités d’utilisation de l’image (finalité, durée de l’autorisation, etc…).

La chambre sociale de la Cour de cassation n’avait pas encore eu l’occasion de s’exprimer sur le sujet, c’est chose faite dorénavant, et, sans surprise, le droit à l’image au sein de l’entreprise est ainsi reconnu.

Cass. soc., 19 janv. 2022 no 20-12.420


Imprimer Haut de page
  • Information juridique

    Dirigeants, responsables RH,
    recevez GRATUITEMENT
    nos informations juridiques hebdomadaires.

    > Je souhaite m’abonner

    La lettre sociale

    La lettre sociale
    Dirigeants, direction RH, managers, recevez
    GRATUITEMENT toute l'information juridique du mois pour les RH.

    * Champs obligatoires

  • Le Club 20/40

    Formations, petits déjeuners, événements : rejoignez le Club !

    Subscribe 20/40
    > Rejoindre le Club

    > Tout savoir sur le Club 20/40

    REJOINDRE LE CLUB 20/40

    Inscription au Club 20/40

    Rejoindre le Club 20/40 vous donne l'opportunité d'assister à des formations, des petits déjeuners et des événements, en compagnie de dirigeants, directeurs RH et managers de haut niveau.

    Tout savoir sur le Club 20/40

    * Champs obligatoires

  • Nous contacter

    63, avenue Niel
    75017 Paris, France

    E-mail :
    Téléphone : 01 58 36 16 50

    Carte_adresse_63_av_Niel

    > Écrivez-nous

  • Nous rejoindre

    Nous recherchons des juristes et des avocats en droit social pour rejoindre notre équipe.

    > Voir les offres

> Choisir > Choisir

QUESTION

Jaem vous permet de tester votre connaissance du droit social en 10 questions.

Choisissez votre personnage et commencez !

Chargement...
Vous avez eu : +score+ % de bonnes réponses !
> Voir l'explication > Fermer la fenêtre

Vous avez moins de 50 % de bonnes réponses

Rendez-vous sur nos pages de formation pour trouver la formation généraliste qui vous permettra d’acquérir les bases du droit social.

Voir nos formations

Vous avez entre 50 et 75 % de bonnes réponses.

Pas mal !!!!!! Vous trouverez sûrement parmi les formations Daem celle qui vous permettra de passer au niveau Expert !

Voir nos formations

Vous avez plus de 75 % de bonnes réponses.

Vous êtes un as du droit social ! Rendez-vous sur nos pages formations pour dénicher les dernières expertises qui pourraient vous manquer.

Voir nos formations