Clin d'œil

Solde de tout compte : les limites de l’effet libératoire


Imprimer

Aux termes de l’article L.1234-20 du code du travail, le solde de tout compte, établi par l’employeur et dont le salarié lui donne reçu, fait l’inventaire des sommes versées au salarié lors de la rupture du contrat de travail.

Le salarié dispose d’un délai de 6 mois suivant la signature du reçu pour contester les sommes visées par le document. Passé ce délai, toute contestation, et notamment judiciaire, est impossible.

C’est l’effet libératoire du reçu pour l’employeur, qui a été rétabli par la loi du 25 juin 2008.

La Cour de cassation a récemment précisé qu’un reçu pour solde de tout compte qui ne mentionne qu’une seule somme globale, renvoyant à un bulletin de salaire annexé pour le détail des sommes versées n’a pas d’effet libératoire.

En l’espèce, deux salariées sont placées en dispense d’activité en 2001 jusqu’à leur retraite prévue en 2009, en vertu d’un accord sur l’aménagement des fins de carrière. Elles demandent à bénéficier du décret du 18 juillet 2008 qui a modifié le calcul de l’indemnité de licenciement et donc de l’indemnité de départ à la retraite pour la porter au double du montant initialement prévu, ce que l’employeur refuse.

Elles saisissent la juridiction prud’homale de demandes en ce sens. L’employeur invoque quant à lui l’effet libératoire du reçu, et conteste en conséquence leur possibilité de faire des réclamations sur les sommes perçues.

Les juges du fond rejettent l’argumentation de l’employeur, considérant que le reçu qui ne fait pas d’inventaire des sommes perçues n’est pas conforme à la loi et n’a donc pas d’effet libératoire.

La haute juridiction confirme l’arrêt d’appel qui prive d’effet libératoire le reçu pour solde de tout compte qui fait seulement mention d’une somme globale et renvoie à un bulletin de salaire annexé pour le détail.

C’est donc une interprétation stricte du texte qui est faite par la jurisprudence.

La rédaction du reçu pour solde de tout compte doit donc impérativement mentionner le détail des éléments de rémunération ou d’indemnisation versés (salaires, heures supplémentaires, prorata d’une prime, indemnités de préavis, indemnités de licenciement etc…), si l’employeur entend être valablement libéré de ses dettes.

Cass. soc., 14 janvier 2018, nº 16-16.617 FS-PB


Imprimer Haut de page
  • Information juridique

    Dirigeants, responsables RH,
    recevez GRATUITEMENT
    nos informations juridiques hebdomadaires.

    > Je souhaite m’abonner

    La lettre sociale

    La lettre sociale
    Dirigeants, direction RH, managers, recevez
    GRATUITEMENT toute l'information juridique du mois pour les RH.

    * Champs obligatoires

  • Le Club 20/40

    Formations, petits déjeuners, événements : rejoignez le Club !

    Subscribe 20/40
    > Rejoindre le Club

    > Tout savoir sur le Club 20/40

    REJOINDRE LE CLUB 20/40

    Inscription au Club 20/40

    Rejoindre le Club 20/40 vous donne l'opportunité d'assister à des formations, des petits déjeuners et des événements, en compagnie de dirigeants, directeurs RH et managers de haut niveau.

    Tout savoir sur le Club 20/40

    * Champs obligatoires

  • Nous contacter

    63, avenue Niel
    75017 Paris, France

    E-mail :
    Téléphone : 01 58 36 16 50

    Carte_adresse_63_av_Niel

    > Écrivez-nous

  • Nous rejoindre

    Nous recherchons des juristes et des avocats en droit social pour rejoindre notre équipe.

    > Voir les offres

> Choisir > Choisir

QUESTION

Jaem vous permet de tester votre connaissance du droit social en 10 questions.

Choisissez votre personnage et commencez !

Chargement...
Vous avez eu : +score+ % de bonnes réponses !
> Voir l'explication > Fermer la fenêtre

Vous avez moins de 50 % de bonnes réponses

Rendez-vous sur nos pages de formation pour trouver la formation généraliste qui vous permettra d’acquérir les bases du droit social.

Voir nos formations

Vous avez entre 50 et 75 % de bonnes réponses.

Pas mal !!!!!! Vous trouverez sûrement parmi les formations Daem celle qui vous permettra de passer au niveau Expert !

Voir nos formations

Vous avez plus de 75 % de bonnes réponses.

Vous êtes un as du droit social ! Rendez-vous sur nos pages formations pour dénicher les dernières expertises qui pourraient vous manquer.

Voir nos formations