Éclairage

Métro boulot dodo


Imprimer

L’employeur doit prendre en charge la moitié du prix des titres d’abonnement souscrits par ses salariés pour leurs déplacements accomplis au moyen de transports publics entre leur résidence habituelle et leur lieu de travail (articles L.3261-2 et R.3261-1du Code du travail).

Limitée à la région Ile de France, cette obligation a été étendue à l’ensemble du territoire par la loi de financement de la sécurité sociale pour 2009.

Que se passe-t-il lorsqu’un salarié est célibataire géographique pour son travail et rejoint sa famille chaque fin de semaine à l’autre bout de la France ? Quelle est sa « résidence habituelle » au sens de l’article L.3261-1 du code du travail ?

C’est à cette question que vient de répondre la Cour de Cassation dans un arrêt du 22 juin 2016 (n°15-15.986).

En l’espèce, un salarié embauché par une association ayant son siège à Limoges, habitait dans un logement à proximité de son lieu de travail durant la semaine et rejoignait sa famille à Villeneuve d’Ascq chaque week-end et durant ses congés. Un trajet qui lui faisait donc régulièrement traverser la France depuis 10 ans.

Le salarié entendait se faire rembourser la moitié de son abonnement sur le fondement de l’article L.3261-1 du code du travail par son employeur, estimant que son domicile de Villeneuve d’Ascq constituait sa résidence habituelle c’est-à-dire le lieu où il a fixé, avec la volonté de lui conférer un caractère stable, son domicile et où se trouve le centre permanent ou habituel de ses intérêts. Le salarié reprenait ici la définition donnée par la première chambre civile dans un litige de droit international en matière matrimoniale (Cass. 1er civ 14 décembre 2005 n°05-10.951). Il entendait démontrer sa volonté de fixer sa résidence habituelle dans le nord en produisant ses demandes de mutation dans le nord pour se rapprocher de sa famille.

La Cour d’appel relève que le salarié disposait depuis le début de son contrat de travail d’un logement à Limoges, avec un minimum d’affaires pour y vivre la semaine. Ils constatent qu’au final, le salarié a passé plus de temps dans sa résidence limousine qu’à Villeneuve d’Ascq.

De cette définition, les juges de la Cour d’appel de Limoges se réfèrent seulement au centre permanent ou habituel des intérêts, laissant de côté la volonté du salarié… Ce parti pris est intéressant dans la mesure où il est révélateur d’une certaine objectivisation de la notion de domicile en droit social.

On peut également estimer que vis-à-vis de l’exécution de son travail, le salarié a entendu fixer sa résidence habituelle à Limoges.

Si son domicile Limougeaud avait été précaire (nombreux déménagements entre différents logeurs par exemple) les juges d’appel auraient-ils eu alors la même appréciation de la situation ?

Notons que la Cour de cassation s’en réfère à l’appréciation souveraine des juges du fond, le contrôle est donc un contrôle limité. Le recours en cassation n’aura d’intérêt que dans un cas d’erreur manifeste d’appréciation.

En revanche, la situation aurait été différente, si le salarié avait décidé d’installer sa famille à Lyon et de faire les trajets de façon quotidienne. Dans cette hypothèse, la Cour de cassation s’est déjà prononcée en 2012 : elle considère que la détermination du lieu du domicile relève en effet d’un droit fondamental protégé par la convention européenne des droits de l’Homme et des libertés fondamentales (art. 8) et par les articles 9 du Code civil et L 1121-1 du Code du travail.

En conséquence, l’employeur ne peut imposer de restrictions à cette liberté que si elles sont indispensables à la protection des intérêts légitimes de l’entreprise et proportionnées, compte tenu de l’emploi occupé et du travail demandé, au but recherché. Elle considère en outre que l’article L.3262-2 du code du Travail ne fixe aucune réserve ou condition tenant à l’éloignement de la résidence et du lieu de travail (Cass. soc. 12 décembre 2012 n° 11-25.089).

Le salarié peut donc déménager loin de son lieu de travail, l’employeur devra participer à ses trajets quotidiens pour rejoindre son domicile … à moins de pouvoir justifier son opposition au regard des exigences de la jurisprudence.


Imprimer Haut de page
  • La lettre sociale

    Dirigeants, responsables RH,
    recevez GRATUITEMENT
    nos informations juridiques hebdomadaires.

    > Je souhaite m’abonner

    > Voir toutes les lettres

    La lettre sociale

    La lettre sociale
    Dirigeants, direction RH, managers, recevez
    GRATUITEMENT toute l'information juridique du mois pour les RH.

    * Champs obligatoires

  • Le Club 20/40

    Formations, petits déjeuners, événements : rejoignez le Club !

    Subscribe 20/40
    > Rejoindre le Club

    > Tout savoir sur le Club 20/40

    REJOINDRE LE CLUB 20/40

    Inscription au Club 20/40

    Rejoindre le Club 20/40 vous donne l'opportunité d'assister à des formations, des petits déjeuners et des événements, en compagnie de dirigeants, directeurs RH et managers de haut niveau.

    Tout savoir sur le Club 20/40

    * Champs obligatoires

  • Nous contacter

    63, avenue Niel
    75017 Paris, France

    E-mail :
    Téléphone : 01 58 36 16 50

    Carte_adresse_63_av_Niel

    > Écrivez-nous

  • Nous rejoindre

    Nous recherchons des juristes et des avocats en droit social pour rejoindre notre équipe.

    > Voir les offres

> Choisir > Choisir

QUESTION

Jaem vous permet de tester votre connaissance du droit social en 10 questions.

Choisissez votre personnage et commencez !

Chargement...
Vous avez eu : +score+ % de bonnes réponses !
> Voir l'explication > Fermer la fenêtre

Vous avez moins de 50 % de bonnes réponses

Rendez-vous sur nos pages de formation pour trouver la formation généraliste qui vous permettra d’acquérir les bases du droit social.

Voir nos formations

Vous avez entre 50 et 75 % de bonnes réponses.

Pas mal !!!!!! Vous trouverez sûrement parmi les formations Daem celle qui vous permettra de passer au niveau Expert !

Voir nos formations

Vous avez plus de 75 % de bonnes réponses.

Vous êtes un as du droit social ! Rendez-vous sur nos pages formations pour dénicher les dernières expertises qui pourraient vous manquer.

Voir nos formations