Point de vue

Que devient la gravité de la faute face à l’ancienneté ?


Imprimer

Un arrêt récent de la Cour de cassation (Cass. soc. 19 mai 2016 n° 14-28.245) retient l’attention sur le point particulier de la prise en considération de l’ancienneté face à la faute grave.

Un salarié, après avoir été mis à pied accuse son supérieur hiérarchique de l’avoir frappé violemment … l’accusation est mensongère. L’employeur le licencie pour faute grave.

Les juges du fond constatent que l’accusation est bien mensongère, et la faute nuisible au bon fonctionnement de l’entreprise, mais eu égard à l’ancienneté du salarié, cette faute ne doit pas être qualifiée de grave. Le salarié avait une ancienneté de trois ans !

Les juges retiennent que cette ancienneté justifiait à elle seule que le contrat de travail soit maintenu pendant la durée du préavis. La faute ne pouvait donc être qualifiée de grave.

Cette décision appelle plusieurs commentaires :

Une ancienneté de deux ans aurait –elle pesé de la même façon sur la gravité de la faute ? Où est donc la limite …

Jusqu’à présent, lorsque les juges pondéraient la gravité de faute avec l’ancienneté, il s’agissait de salariés avec une ancienneté beaucoup plus grande, soit de l’ordre d’une dizaine d’années.

Signe des temps ? La durée moyenne des contrats de travail dans les entreprises s’est-elle tant réduite que la perception qu’ont les juges de l’ancienneté en est radicalement modifiée ?

La Cour de cassation a abandonné son contrôle sur les décisions des juges du fond en matière de faute grave (Cass. soc. 25 septembre 2013 n°12-16.168 et 12-19.464). Dès lors, elle se limite à un seul un contrôle de l’erreur manifeste d’appréciation. Erreur qui n’est pas retenue en l’espèce. Selon la formule consacrée, les juges de la chambre sociale retiennent qu’ « exerçant les pouvoirs qu’elle tient de l’article L. 1235-1 du code du travail, la cour d’appel a décidé que cette fausse accusation constituait une cause réelle et sérieuse de licenciement ». Il s’agissait en l’occurrence de la Cour d’appel de Reims. La Cour d’appel de Chartres, ou toute autre Cour d’appel, aurait pu décider que l’ancienneté n’était pas suffisante pour déqualifier la faute grave, cautionnée également par la Cour de cassation.

Notons que, outre l’ancienneté, les fonctions occupées, d’éventuels précédents disciplinaires et l’attitude de l’employeur sont autant de facteurs pouvant modifier l’appréciation de la gravité de la faute…appréciation donc tout à fait variable et subjective selon les Cours d’appel.

A l’heure où le législateur recherche une plus grande sécurité juridique, notamment en ce qui concerne les licenciements économiques, la qualification de la faute grave n’en donne pas beaucoup, si on prend en compte des éléments de pondération variables en valeur et dans l’espace…sans compter que l’ancienneté d’un salarié peut jouer en sa faveur … ou en sa défaveur.

Certes, l’appréciation de la faute grave par les juges comporte nécessairement une part de subjectivité. Cette dernière augmente considérablement si les facteurs pris en compte tel que l’ancienneté sont eux même particulièrement subjectifs.

Cass. soc. 19 mai 2016 n° 14-28.245


Imprimer Haut de page
  • La lettre sociale

    Dirigeants, responsables RH,
    recevez GRATUITEMENT
    nos informations juridiques hebdomadaires.

    > Je souhaite m’abonner

    > Voir toutes les lettres

    La lettre sociale

    La lettre sociale
    Dirigeants, direction RH, managers, recevez
    GRATUITEMENT toute l'information juridique du mois pour les RH.

    * Champs obligatoires

  • Le Club 20/40

    Formations, petits déjeuners, événements : rejoignez le Club !

    Subscribe 20/40
    > Rejoindre le Club

    > Tout savoir sur le Club 20/40

    REJOINDRE LE CLUB 20/40

    Inscription au Club 20/40

    Rejoindre le Club 20/40 vous donne l'opportunité d'assister à des formations, des petits déjeuners et des événements, en compagnie de dirigeants, directeurs RH et managers de haut niveau.

    Tout savoir sur le Club 20/40

    * Champs obligatoires

  • Nous contacter

    63, avenue Niel
    75017 Paris, France

    E-mail :
    Téléphone : 01 58 36 16 50

    Carte_adresse_63_av_Niel

    > Écrivez-nous

  • Nous rejoindre

    Nous recherchons des juristes et des avocats en droit social pour rejoindre notre équipe.

    > Voir les offres

> Choisir > Choisir

QUESTION

Jaem vous permet de tester votre connaissance du droit social en 10 questions.

Choisissez votre personnage et commencez !

Chargement...
Vous avez eu : +score+ % de bonnes réponses !
> Voir l'explication > Fermer la fenêtre

Vous avez moins de 50 % de bonnes réponses

Rendez-vous sur nos pages de formation pour trouver la formation généraliste qui vous permettra d’acquérir les bases du droit social.

Voir nos formations

Vous avez entre 50 et 75 % de bonnes réponses.

Pas mal !!!!!! Vous trouverez sûrement parmi les formations Daem celle qui vous permettra de passer au niveau Expert !

Voir nos formations

Vous avez plus de 75 % de bonnes réponses.

Vous êtes un as du droit social ! Rendez-vous sur nos pages formations pour dénicher les dernières expertises qui pourraient vous manquer.

Voir nos formations